LES FOUDROYÉS

D'APRÈS DANTE ALIGHIERI

(ET CINQUANTE AUTRES POÈTES)

CRÉATION 2010

MISE EN SCÈNE : THIERRY JOLIVET

LUMIÈRE : JONATHAN BRUNET

SON : JEAN-BAPTISTE COGNET

DIRECTION DES CHANTS : SYLVIE DUCAS

AVEC FLORIAN BARDET

CLÉMENT BONDU

ÉLÉNA BRUCKERT

ELSA CANOVAS

JULIEN DERIVAZ

LUCIE DONET

STEVEN FAFOURNOUX

QUENTIN GIBELIN

ÉLOÏSE HALLAUER

JESSICA JARGOT

NICOLAS MOLLARD

AVEC LE SOUTIEN

DU CONSERVATOIRE DE LYON

PRODUCTION : LA MEUTE

Brusquement, sans que l'on sache vraiment comment la chose advient, le Prince, héros abscons et pathétique, se trouve là, divaguant dans la forêt des dépouilles. Alors, comme après le lapin blanc la nymphette de Carroll, le Prince se jette à la suite du premier prophète qui passe. Entraîné malgré lui vers une province étrangère et hostile, escorté par les spectateurs, il pénètre dans un lieu sanglant et absurde, paroxystique ; un lieu qui pourrait être un abattoir, ou un salon bourgeois, ou une boîte de nuit, ou l'enfer... Cheminant dans le marasme formidable d'un monde fini, il coudoie les ombres de notre temps, voraces, corrompues, bavardes, féroces et ridicules. Tous gesticulent dans l'absence de sens, exsangues. Terrassés par l'insoutenable silence des dieux. Foudroyés.

 

C'est une fable brutale et absurde, vulgaire et inquiète.

C'est un magma branque et fiévreux de nos mots avec les mots des autres.

C'est notre cauchemar du monde par le truchement du poème.

 

Thierry Jolivet

Mai 2010